Projet d'art collectif / publique: Édition Petitcodiac  (october 2010):

Description :

 

Heureusement, j’ai reçu l’aide de 136 participants pour sa création. Ce jour-là, une bétonnière nous a livré du béton teinté d’une couleur semblable au sable de la rivière Petitcodiac. Ce béton fut coulé dans six moules mesurant 1 m x 1 m x 15 cm. Après avoir rendu sa surface lisse avec ma truelle, j’ai invité tout le monde à y poser sa marque. L’âge des participants variait de 3 semaines à 92 ans. Même le maire Jean LeBlanc n’a pu résister à l’invitation. Cette étape initiale a produit six blocs, chacun avec son unique collection de dessins de fleurs, sourires, petits cœurs et plus encore. Les blocs ont été rangés pour l’hiver, et au printemps 2011, une structure d’acier a été construite par des étudiants en assemblage métallique du Collège communautaire du Nouveau - Brunswick (campus de Moncton). La structure a été peinte pour pouvoir accueillir les blocs. À l’aide d’un gabarit, une silhouette fut découpée dans une plaque d’acier de 6 mm pour ensuite être ancrée par-dessus les six blocs. Par rapport à la rivière, votre position est indiquée par le point rouge tout au haut de l’œuvre. Comme artiste, je m’efforce de développer des projets d’art collectif qui accentuent les liens en commun entre les participants sans tenir compte de leur milieu ou ethnicité. Ici, ce lien commun est la rivière Petitcodiac. J’ai ressenti l’importance de rendre hommage à cette magnifique rivière, car elle représente pour cette région une partie exceptionnellement significative de notre patrimoine culturel, économique et environnemental. Sur cette plaque, vous pouvez voir les noms de ceux qui ont participé à la création de cette œuvre d’art collectif/public. Sans les commanditaires qui ont apporté une participation financière, cette remarquable expérience artistique à caractère communautaire n’aurait pas pu avoir lieu. Je remercie les étudiants du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (tout spécialement, mon garçon Maxime) pour leur aide ainsi que la Ville de Dieppe et la quincaillerie Kent pour la main d’œuvre et l’équipement fourni pour l’installation de l’œuvre.

 

Étymologie :

 

Un dicton suggère que le nom de la rivière est un dérivé du terme "petit coude". En fait, le nom nous provient de la langue Mi’Kmaq, "Epetkutogoyek", ce qui signifie "la rivière courbée comme un arc", faisant référence à la courbe qu’elle forme près de Moncton et Dieppe. Les pionniers acadiens l’ont repris comme "Petcoudiac" et "Petitcoudiac", et par la suite, les Britanniques l’ont modifié en "Petitcodiac". À cause de son niveau élevé de sédimentation et de sa couleur brune, on lui confère le surnom de "rivière chocolat". 

Voici un PDF  de la  plaque commémorative que j'ai créée pour l'occasion.

Download
Collective / Public Art Project: Petitcodiac Edition
Projet d'art public
Petitcodiac-CACD.pdf
Adobe Acrobat Document 938.3 KB

Voici la liste des commanditaires:

Kent
Lounsbury Chevrolet
BMW Moncton
Wal-Mart
Jean Coutu (Dieppe)
La Caisse Populaire
Banque Royale
Atlantic Mazda
Champlain Autobody

Canadian Tire (Dieppe)
Café Archibald
Francis Plumbing
Paul Rochaud & compagnie P.C. Inc.
Pat et Dolland Leger
Advance Motorsports
Bernard Cyr
McBuns Bakery
Cadillac Fairview (Place Champlain)

 

Nadeau Soucy Ellis
Jagoes’ Fine Jewellery
Clarke’s Towing
Hansen Sings
Sobeys
Ville de Dieppe
Le centre des arts
et de la culture de Dieppe